Projet

Le projet social et le projet familles du centre ont reçu l’agrément de la CAF pour la période 2015-2019.

Nous vous invitons à découvrir les nouvelles orientations et objectifs du centre dans le résumé ci-dessous. Pour en savoir plus et avoir l’intégralité du projet,vous pouvez aussi les télécharger :
Projet Social Centre social La Carnière
Projet Familles

Un projet social, à quoi ça sert ?

Il permet de nous rassembler autour d’un diagnostic et de finalité partagés. Il définit les priorités du centre pour les années à venir en en fixant les orientations et objectifs. C’est un outil pour les habitants, les usagers, les bénévoles et les salariés du centre social. Ainsi, toutes les activités proposées par le centre ont une place en lien avec un ou plusieurs axes. Le projet social permet d’avoir l’agrément « centre social » attribué par la CAF.
Le projet familles, partie prenante du projet social, permet de détailler les objectifs et activités spécifiques à destination des familles. Il permet d’avoir l’agrément « Animation Collective Famille ».

Qui l’élabore ?

C’est un travail collectif qui réunit toutes les forces vives du centre et du territoire c’est-à-dire tout d’abord les habitants/usagers/adhérents/bénévoles/administrateurs mais également les salariés et les partenaires du centre (CAF, Mairie, autres centres sociaux etc.). Le processus participatif d’élaboration a duré plus d’un an. Nous avons reçu l’agrément de la Caf au mois d’août 2015. La réalisation du projet couvre la période allant du 1er juillet 2015 au 30 juin 2019.
Quels sont les grands axes du projet social de la Carnière ?

Depuis l’incendie de mai 2010, le centre social a eu deux agréments court terme de 1 an et a élaboré un projet pour 2 ans pour la période 2013-2015. La réintégration dans les locaux rénovés en septembre 2014 lui a redonné une certaine stabilité qui a permis de construire le nouveau projet 2015-2019 agrée par la CAF pour 4 ans. Cette durée permet au centre socio culturel de développer sa mise en œuvre sereinement et de se projeter à nouveau sur du moyen terme sortie des nombreuses incertitudes liés à la période post incendie.

Le conseil d’administration a défini, 4 orientations stratégiques dont le projet famille et une orientation partagée avec les 3 autres centres sociaux de Saint-Priest. Le projet réaffirme la volonté d’ouverture à tous les publics que ce soit aux niveaux des tranches d’âges, des catégories sociales (faciliter l’accès aux personnes en difficulté et précarité notamment) ou des nouveaux habitants. En facilitant l’accès, le but est ensuite de favoriser le « vivre ensemble ». La participation des habitants est également développée comme une priorité du projet.

Les axes sont les suivants :

Axe 1 – Renforcer la capacité du centre socio culturel à être un lieu d’accueil pour tous
pour en savoir plus sur cet axe cliquer ici

Cet axe cherche à répondre à l’évolution des besoins des différents publics en considérant la spécificité de chacun. Après avoir mis en évidence en 2013 que certains publics étaient moins présents au centre (les plus vulnérables, les jeunes, les non adhérents etc.), il vise à permettre l’accès de tous à la fois en levant certains freins et en étant attentif à ce que tous les publics puissent trouver une place ou une attention en lien avec leurs préoccupations. Ce travail a été amorcé lors du précédent projet par le développement d’activités seniors, l’ouverture d’activités aux non adhérents, les modifications tarifaires, la création de nouvelles activités, l’état des lieux de la jeunesse. Pour ce projet, il s’agit de poursuivre dans la même direction et développer le travail engagé.

Il vise en particulier à porter une attention particulière aux plus vulnérables que ce soit pour un handicap, une situation d’isolement familial ou social, des revenus bas, des difficultés en français. Le projet social 2015-2019 prévoit de poursuivre et de renforcer les actions menées au cours du projet 2013-2015.

Il cherche à favoriser le bien être des adultes par des ateliers annuels de loisirs, l’accès au numérique et le bien vieillir. Les activités spécifiques initiées pour les seniors seront reconduites.

L’accueil des enfants, aménagé en tenant compte de la réforme des rythmes scolaires lors du précédent projet, a pour objectif de favoriser leur épanouissement. Il sera fait dans la continuité. Un effort particulier sur le travail partenarial avec les écoles et l’information des parents sera effectué.

Après un questionnement et un état des lieux des acteurs de la jeunesse au cours du précédent projet, développer des activités pour les 11-14 ans est identifié comme une priorité par l’association. C’est une des nouveautés de ce projet. Cette proposition de créer un club « jeunes » est à l’état de projet qu’il faudra élaborer et pour lequel il faudra trouver les ressources au cours des 4 années de ce projet social.

Permettre l’accès de tous, c’est aussi avoir une attention pour les nouveaux habitants, les non adhérents et les associations.

Enfin, la présence d’un pôle multimédia constitue une des spécificités du centre social. C’est un secteur transversal qui développe des actions pour tous les publics cités. Il cherche à favoriser l’accès au numérique et aux questionnements qu’il pose.

Axe 2 – Favoriser le « Vivre Ensemble » entre habitants
pour en savoir plus sur cet axe cliquer ici

Lors du précédent projet, l’enjeu de mixité (dans tous les sens : sociale, intergénérationnelle, inter-quartiers, genre, anciens/nouveaux habitants etc.) avait été identifié comme prioritaire autant au niveau des publics qui fréquentent déjà le centre qu’au niveau de la ville avec l’arrivée de nouveaux habitants. C’est toujours le cas, mais le diagnostic a mis en lumière des préoccupations complémentaires liées au « vivre ensemble ». L’axe a donc été étayé en ce sens.

Il vise, au-delà des statistiques à « rapprocher les publics », à faire en sorte que ceux cités à l’axe 1 se rencontrent, se connaissent, se parlent, échangent et construisent ensemble.

Concrètement, il s’agit de créer les conditions du « Vivre Ensemble », en développant l’entraide et la solidarité, en facilitant le dialogue et l’expression de tous, en favorisant la rencontre et la création de lien social. Ces 3 « chemins » sont complémentaires. Il y a beaucoup de nouveaux éléments avec le développement d’échanges culturels autour de temps conviviaux, la création d’un espace de débat autour des questions de « faire société ». Il y aura donc une phase d’expérimentation pour certaines actions.

La position du centre et sa zone d’influence communale le placent dans un contexte favorable pour répondre à cet enjeu.

Axe 3 – Projet Familles – Renforcer les liens familiaux, parentaux et intergénérationnels
pour en savoir plus sur cet axe cliquer ici

Comme précisé dans la circulaire de la CNAF 2012, les activités familles sont rassemblées au sein de cet axe. Elles sont ainsi clairement identifiées tout en pouvant être extraites du projet social global. Un document « Projet familles » les décrit dans le détail et fait état de la démarche et du diagnostic spécifique familles.

Le précédent projet familles a permis d’initier des actions et de réaliser un état des lieux. Ce travail permet désormais le développement de l’axe famille du centre. Que ce soit autour de questions numériques, d’accès aux droits ou de facilitation de la parole de tous dans la famille, le centre visera à accompagner les parents dans leur rôle. Le travail en réseau avec les autres acteurs développant des actions familles est particulièrement important sur ce sujet.

Le centre poursuivra sa volonté de favoriser les liens dans et entre les familles par l’accès aux loisirs et l’accompagnement de projets collectifs.

Axe 4 – Développer la participation des habitants
pour en savoir plus sur cet axe cliquer ici

La participation des habitants s’effectue à tous les niveaux du projet du centre socio culturel La Carnière. Cette participation se décline en plusieurs types d’implications : de la participation à une activité ponctuelle à la gouvernance de l’association en passant par le bénévolat régulier. La participation des habitants a été identifiée comme un enjeu fort pour le centre et surtout comme une finalité en tant que telle. Il s’agit ici d’en décliner les objectifs afin de pouvoir les suivre et les évaluer comme un axe à part entière.

Cet axe est transversal dans le sens où on le retrouve dans les autres axes par « la manière de les mettre en œuvre ». Ainsi, chaque objectif général poursuit au moins deux résultats attendus : celui lié directement à l’objectif et celui lié à la manière dont les habitants s’en saisissent et s’y impliquent. L’évaluation se fera à l’aune de ces deux aspects complémentaires.

A partir du précédent projet, cet axe est étayé pour prendre en compte les différents niveaux de participation. Il s’agit ainsi de l’implication dans la vie associative du centre, de l’information et la formation des habitants particulièrement mis en avant pour ce projet et de l’accompagnement de groupes d’habitants.

Sur ce dernier point, la volonté du centre est que ce projet lui permette d’évoluer dans la posture d’accompagnement et de renforcement du « pouvoir d’agir » des habitants.

Axe 5 – Axe inter-centres – Amplifier nos actions pour répondre aux préoccupations des habitants sur le territoire communal
Cette dernière orientation originale est le fruit du rapprochement entrepris entre les 3 centres sociaux et de leur volonté de renforcer leurs complémentarités et de développer leurs coopérations.
pour en savoir plus sur cet axe cliquer ici

Cet axe est original en ce sens qu’il est à la fois partie prenante du projet social du centre et commun avec les deux autres centres sociaux de Saint-Priest. Depuis 3 ans, les centres sociaux de Saint-Priest se sont rapprochés et ont cherché à travailler en complémentarité sur différents chantiers. Ce rapprochement se traduit au niveau des équipes, des administrateurs mais aussi dorénavant des bénévoles.

Cet axe part donc tout d’abord d’une volonté des 3 centres sociaux de poursuivre et de renforcer leur coopération avec le but de donner de l’ampleur à nos actions et de pouvoir répondre aux préoccupations des habitants de la commune. La plateforme linguistique, projet territorial sur l’ensemble de la commune, portée par les 3 centres sociaux depuis fin 2007, illustre l’impact possible de ce type de partenariat.

Des pistes d’actions sont citées, mais c’est un axe qu’il faudra construire ensemble au fil du projet. Il demande un investissement conséquent de la part de chacun des centres.

Switch to our mobile site