Croix de la Croix Rousse

Le texte que vous allez lire est proposé par l'association la San Priode.

Ecouter le texte en français :

Une petite histoire des croix sur Saint-Priest.

La plus ancienne des croix san-priodes est cette croix...rousse. Elle tire son nom de son fût en pierre jaunâtre, orné à mi-hauteur d'un coeur sur lequel est gravée la date de 1643, année de la mort de Louis XIII.

Sur un socle massif, la colonne est surmontée d'une croix très ordinaire, éléments non datés. A noter qu'en patois san-priod jaune se dit «ru» pour devenir «rousse» en français actuel... De nos jours, encore nombreuses, les croix de jadis jalonnent nos routes et chemins... Humbles croix de bois, de pierre ou de fer, croix de missions ou très éphémères croix de Rogations du monde paysan, elles sont des témoins éloquents du passé local.

Symboles de la foi de nos ancêtres et des usages religieux d'autrefois, ces monuments ont tous une histoire, bien souvent méconnue de nos jours. A Saint-Priest, neuf croix sont répertoriées et sauvegardées. Nous vous invitons à les découvrir lors de vos promenades.

1- Rue de la Croix-Rousse, intersection rue Robespierre.

2- Rue du Payet, n°9

3- Place de l'église, en face au pied du mur du Château.

4- Cimetière de l'Égalité

5- Route de l'aviation, rond-point Normandie-Niemen

6- Bas du cimetière de Manissieux, intersection route de Toussieu.

7- Cimetière de Manissieux.

8-La Fouillouse, intersection chemin de Saint-Bonnet.

9- Cité Berliet, giratoire rue du lyonnais/10ème rue.

Dans notre ville, 2 croix bien connues de nos aînés ont disparu à l'occasion de réaménagements d'intersections. L'une se situait au carrefour Danton/Robespierre et l'autre en bas de la montée de Robelly.

Des croix de bois, ne résistant guère aux intempéries, ont également disparu. Une était chemin de Laleau, une autre vers l'entrée du Fort, une troisième à l'intersection chemin de Saint-Martin /Lortaret, et combien d'autres encore, bientôt oubliées de tous...

English text

Pour en savoir plus : contacter la San-Priode

Remerciements à Agnès Demesmay de la Médiathèque de Saint-Priest, pour les textes lus.

La borne a été créée par un groupe d'adhérents du centre social La Carnière, et la gravure et découpe de la borne a été faite au fablab de la Fabrique d'Objets Libres à Saint-Priest.