École du village

Le texte que vous allez lire est proposé par l'association la San Priode.

Ecouter le texte en français :

Construit en 1905 pour pallier l'augmentation des effectifs d’enfants scolarisés, ce premier groupe scolaire de Saint-Priest fut particulièrement apprécié, surtout par les élèves « entassés » dans l’étroit rez-de-chaussée de l'ancienne mairie. De plus, ce nouvel établissement voulu par la municipalité en application des lois Jules Ferry, allait pouvoir ouvrir une classe enfantine...

Avant 1905, l'école du village comprenait deux classes publiques de garçons, logées au rez-de-chaussée de la mairie, et deux classes privées de filles, l'une située Montée de Robelly et l'autre rue du Puits Vieux, car traditionnellement les familles san-priodes envoyaient les garçons à l'école communale laïque, et les filles à l'école religieuse.
Soucieuse de mettre en application les lois Ferry de 1881 et 1882 (école gratuite, obligatoire et laïque) la municipalité décide de regrouper l'école des filles avec celle des garçons dans les locaux du rez-de-chaussée de la mairie. Mais la place est insuffisante, et le Maire Jean Antoine Barge déclare en juin 1901 : « qu 'il est absolument urgent de construire des écoles des deux sexes, celles existantes étant tout à fait insuffisantes . »
En 1903 le projet de construction d'un groupe scolaire est adopté. Celui-ci comprendra 4 classes de garçons coté sud, 3 classes de filles coté nord. La classe du rez-de-chaussée sera attribuée à la classe enfantine avec entrée, préau et WC dédiés. Les logements de fonction des instituteurs seront situés dans un pavillon central indépendant des classes. A cette époque, il n'y avait ni électricité (installée en 1912), ni eau courante (installée en 1932). Le lieu d'implantation et d'orientation est judicieux, car dominant les maisons du village, la mairie et la rue principale, il est bien éclairé par de vastes fenêtres.

Un puits sera foré sous le préau des filles afin d'alimenter les classes et les logements par l'intermédiaire d'une pompe. Jusqu'aux années 1950, ce remarquable bâtiment a été la seule école que de nombreux San-Priods ont connue et fréquentée. La fin de l'enseignement primaire élémentaire était à cette époque ponctuée par un Certificat d’études primaires, supprimé en 1989. Bon nombre de nos aîné(e)s, munis de ce seul diplôme, ont eu de brillantes carrières professionnelles...

English text

Pour en savoir : contacter la San-Priode

Concernant les photos : Nos recherches d’ayant droit, pour l’utilisation des cartes postales, se sont révélées infructueuses, mais nous sommes à la disposition des ayants droits qui se signaleraient.

Remerciements à Agnès Demesmay de la Médiathèque de Saint-Priest, pour les textes lus.

La borne a été créée par un groupe d'adhérents du centre social La Carnière, et la gravure et découpe de la borne a été faite au fablab de la Fabrique d'Objets Libres à Saint-Priest.